A toutes et à tous les universitaires, aux démocrates, aux militants de droits de l'Homme, à l'opinion publique Tunisienne,

Le syndicat indépendant de l'Union des Enseignants Universitaires et Chercheurs Tunisiens a le plaisir de vous transmettre, dans la photo et le texte dessus,  le préavis de grève des universitaires et chercheurs dans toutes les Universités Tunisiennes prévu pour le 08 Avril 2014. Il ne s'agit pas de revendications matérielles mais de revendications structurelles et fonctionnelles dans le cadre de la démocratisation de l'Université.

Cette grève vient suite à l'entame une série d’évènements et tenant en considération l'imminence de la date des élections (Mai-Juin 2014) et le mutisme du Minsitère :

  • L’organisation d’un Workshop analysant le mode de scrutin actuel et rassemblant 120 experts et universitaires.
  • Le lancement de collecte de feedback auprès de nos adhérents et nos collègues dans toutes les universités Tunisiennes pour recueillir leur feedback à propos de la proposition d’une nouvelle loi électorale
  • La publication d’une étude détaillant les aberrations et l’aspect non-démocrate du mode de scrutin actuel (cliquez ici pour consulter cette étude)
  • L’élaboration d’une proposition d’une loi électorale par IJABA (voir le lien) soumise au Ministère depuis 4 mois.
  • La tenue de réunions dans nos bureaux dans toutes les universités Tunisiennes face au silence du Ministère.
  • La ténue d’un conseil national  conseil les 25 et 26 mars courant  rassemblant les membres élus de tous nos bureaux (conseil couvert par ATP et relaté par les médias sur ce lien et cet autre lien à titre d'exemple).

Il est à signaler que le Ministère a été silencieux malgré nos multiples tentatives de désamorcer un dialogue constructif. Nous vous rappelons, également, que le mode de scrutin actuel est un mode indirect mais NON-REPRÉSENTATIF ce qui bafoue les règles élémentaires de la démocratie. En effet,  les votants sont divisés en deux types.  Le premier type, le corps A représentant  18%  des universitaires est représenté par  75% des voix pour les élections des Présidents des Universités et par 50% pour les élections des Doyens (donc sur-représenté au bénéfice des clans sans pour autant reconnaître la valeur des centaines de personnes intègres au sein du corps). Le deuxième type, le corps B représentant 82% des universitaires est représenté par 25% des voix pour l’élection des Présidents des Universités et 50% pour celle des Doyens (donc sous représenté). Loin de réduire le débat à un conflit entre les corps des universitaires, ce mode de scrutin porte préjudice à tout universitaire désirant se battre contre le clanisme en commençant par les Universitaires du corps A qui subissent en permanence un barrage, par ce mode de scrutin, de la part des lobbies chaque fois qu'ils comptent se présenter. Le mode de scrutin actuel privilégie le clientélisme, il augmente l'opacité en matière de gouvernance et de gestion; bref, il accentue les problèmes de l’Université. Voici de nouveau un lien d'une analyse détaillée démontrant le danger du présent mode de scrutin. Prenez 5 minutes à la consulter pour bien comprendre le problème.

Pour mettre fin à cette aberration digne d’une république bananière IJABA se bat pour imposer un droit basique et si évident: le mode de suffrage universel UNIQUEMENT PAR LES UNIVERSITAIRES sur la base d’un CV du candidat plus la soumission d’un projet. IJABA insiste également sur l’inévitabilité d’instaurer l’aspect décisionnel pour les conseils scientifiques et les conseils de l’Université pour que la prise des décisions soit collégiale. Nous recommandons finalement la création d’un Conseil d’Administration, au-delà du conseil Scientifique, pour une représentativité des autres composantes dans la vie de nos institutions.

Notre action vise à mettre fin à ce mode de scrutin  véhiculant le népotisme, le copinage au dépend du mérite et d'une société de savoir. Aucune réforme ne peut avoir lieu sans mettre fin à cette aberration.

Chers collègues, faire réussir cette grève relève d'une responsabilité historique de chacun(e) de nous! Seule la démocratisation de l'Université peut faire face à la corruption et à la mafia universitaire. Nous vous invitons toutes et tous, que vous faites partie d'un syndicat ou non, de nous écrire sur ijabasyndicat@yahoo.com pour coordonner et bien réussir la grève du 08 Avril.

IJABA n'est pas sectaire, il se bat pour l'intérêt de tous les universitaires sans exception. N’est-il pas temps de créer un front démocrate rassemblant tous les universitaires au-delà de leurs affiliations? Indignons-nous!

A toutes les Tunisiennes et tous es Tunisiens, l'Université Tunisienne est en décadence, son classement à l'échelle internationale dépasse le 5500.  4000 universitaires ont déjà quitté le pays en moins de 3 ans. Ce constat d'échec est la responsabilité des structures défaillantes encouragées par ce mode de scrutin. Comment voulez-vous que l'expérience de la démocratie réussisse dans le pays sans démocratiser les structures de l'Univeristé? Voulez-vous que l'Université Tunisienne soit comme l'hôpital public? Aucune vraie réforme de l'Université ne peut aboutir sans la démocratisation des instances pédagogiques et scientifiques. Nous insistons encore sur le fait que notre grève ne porte pas de revendications matérielles mais de revendications structurelles et fonctionnelles dans le cadre de la démocratisation de l'Université.

En Tunisie, un citoyen a le droit de voter à partir de l'âge de 18 ans alors qu'à l'Université Tunisienne, le vote pour les présidents des universités et des doyens se fait sur une base de mode de scrutin indirect NON-REPRESENTATIF; une vraie mascarade même pas utilisée dans les pires dictatures. Universitaire, haut diplômé et considéré comme non-éligible pour donner sa voix en totalité  par qui? Par ceux qui ont fait de cette université un champ de népotisme, du copinage et du clientélisme.
Seul un mode de scrutin direct sur la base des CVs, du mérite et des visions des candidats peut désamorcer un processus de réforme.  Voilà pourquoi l 'avenir de l'Université Tunisienne dépend de la réussite de cette grève.


Soutnez le combat pour une Université démocrate, une société de savoir pour une deuxième république démocratique!

Voici à présent le texte et la photo du préavis:

إتحاد الأساتذة الجامعيين الباحثين التونسيين: "إجابة"
إشعار بإضراب

إلى السيد: وزير التعليم العالي والبحث العلمي وتكنولوجيا المعلومات والإتصال
الموضوع: إشعار بإضراب

تحية نقابية وبعد،

نظرا لإقتراب الإستحقاق الإنتخابي الخاص بإنتخابات المديرين/العمداء ورؤساء الجامعات والهياكل البيداغوجية ماي/جوان 2014 وعدم إتخاذ الوزارة للإجراءات اللازمة لتنقيح القانون الإنتخابي الحالي غير الديمقراطي متجاهلة بذلك مطالب الجامعيين المؤجلة منذ سنة 2011 من أجل ديمقراطية حقيقية تقطع مع منظومة الولاءات والمحسوبية التي أفرزت هياكل لا تمثل أغلبية الجامعيين والتي تسببت في تفاقم المشاكل بالجامعة التونسية، ورغم إيداعنا لمقترحات عملية لدمقرطة الجامعة منذ قرابة أربعة أشهر ووعود السيد الوزير بعد مقابلتنا له منذ ما يقارب الشهرين بالتعجيل في مراجعة القانون الإنتخابي ورغم مطالبنا المتعددة بعقد إجتماعات تفاوضية إستعجالية لتنقييحه في أجال معقولة؛ فإننا نسجل تراخي الوزارة وعدم جديتها في التعامل مع موضوع مصيري من شأنه أن يكون لبنة أولى نحو إصلاح الجامعة على أسس الكفاءة والبرامج.
وعلى إثر إنعقاد مجلس الإنابات الوطني أيام 25 و26 مارس 2014 بمشاركة كل الأعضاء المنتخبين بمختلف الإنابات المحلية التابعة لإتحاد الأساتذة الجامعيين الباحثين التونسيين "إجابة"، فإننا ندعو جميع الأساتذة الجامعيين والباحثين سواء كانوا منخرطين نقابيا أو غير منخرطين إلى المشاركة في إضراب إنذاري عن العمل بيوم واحد الموافق ليوم الثلاثاء 08 أفريل 2014 وذلك للمطالبة ب:
التنقيح الفوري للقانون الإنتخابي الحالي بإعتماد مبدأ الإنتخاب المباشر من طرف المدرسين الجامعيين فقط على أساس تقديم مشروع للرقي بالمؤسسة (بيداغوجيا، علميا، بحثيا ...) مع سيرة ذاتية مفصلة؛
إعتماد الصبغة التقريرية للهياكل البيداغوجية المنتخبة ( المجلس العلمي ومجلس الجامعة)؛
كما نذكر بمقترحنا المضمن في مشروع "إعادة تأسيس الجامعة التونسية" منذ أفريل 2012 والمتمثل في تكوين مجلس إدارة لتشريك بقية الأطراف الفاعلة في المؤسسات الجامعية من عملة وإداريين؛
ونؤكد على إستعدادنا لخوض كل أشكال النضال التصاعدية بما فيها إمكانية الدخول في إضراب إداري في دورة ماي 2014 في صورة تواصل تجاهل الوزارة لهذا المطلب المصيري للجامعيين وندعوهم إلى التجند والتنسيق من أجل الحصول على مطلب أساسي وبديهي يضمنه دستور الجمهورية الثانية.

PRéavis grève

 

LOGOIJABA